In Microbiologie, PCR en temps réel

La contamination des eaux potables par Legionella peut causer des infections sévères. Les eaux dans les conduits non utilisés régulièrement sont particulièrement sensibles à la colonisation des bactéries, un problème surtout pendant la pandémie de coronavirus, car de nombreuses entreprises, hôtels et installations publiques sont fermés.

Legionella, mais aussi Enterococcus et Pseudomonas aeruginosa, sont parmi les bactéries les plus dangereuses dans l’eau potable et sont des germes fréquents des hôpitaux. Ceux sont des bactéries Gram-négatives et en forme de tige qui sont considérées comme des agents potentiellement pathogènes pour les humains. L’espèce Legionella qui est principalement responsable de maladie chez l’homme est Legionella pneumophila; elle cause la maladie du légionnaire (légionellose), une pneumonie sévère qui est souvent mortelle si elle n’est pas traitée. Une autre forme de la maladie est la fièvre plus douce et pseudo-grippale de Pontiac. L’infection se produit lorsque l’eau contaminée (sous forme d’aérosol) est inhalée et pénètre dans les poumons, par exemple en prenant une douche ou par l’intermédiaire du système de climatisation.

Legionella se multiplie surtout en l’absence de circulation de l’eau et à des températures comprises entre 25 et 50°C.De grands réservoirs d’eau et des tuyaux dans lesquels peu ou pas d’eau coule parfois favorisent ainsi la croissance bactérienne, tout comme les zones d’eau chaude telles que les piscines, les bains à remous, les douches et les systèmes de climatisation. Afin d’éviter un problème de Légionnelles dans les conduites d’eau inutilisées, il est nécessaire de ne pas négliger les actions d’entretien des systèmes.

Analyses pour une eau potable sûre

Dans de nombreux pays, les Légionelles sont sujettes à des rapports et à des analyses régulières de l’eau. Selon l’Ordonnance européenne sur l’eau potable (EU Council Directive 98/83/EC), une valeur limite de 100 unités de formation de colonies (CFU) pour 100 ml d’eau s’applique à Legionella; des concentrations plus faibles ne posent pas de risque pour la santé. L’analyse des échantillons d’eau recueillis doit être effectuée par des laboratoires accrédités et avec une méthode analytique répondant aux exigences normatives.

La culture de bactéries sur un milieu de culture reste une technique souvent utilisée, mais les laboratoires peuvent également utiliser des méthodes de biologie moléculaire telles que la PCR en temps réel. Cette méthode offre l’avantage d’avoir des analyses très spécifiques et des résultats d’analyse disponibles en quelques heures. La gamme PCR SureFast® en temps réel comprend un test spécifique pour la détection de Legionella pneumophila ainsi qu’un test de détection de plusieurs espèces simultanément Legionella.

Recent Posts

Start typing and press Enter to search

PCR in allergen analysissemi-automated nucelic acid preparation for food and feed samples