Le lupin étant un allergène alimentaire important, il doit figurer parmi les ingrédients indiqués sur les emballages conformément à la directive européenne 2007/68/CE.

Comme les arachides, les graines de soja, les pois, les haricots et les lentilles, les graines de lupin appartiennent à la famille des légumineuses. Il existe près de 300 types de lupin que l’on trouve dans 3 régions du monde (région méditerranéenne, Amérique du Nord et Andes). Seules 4 souches de lupin (lupin doux) sont cultivées à des fins alimentaires (humains et animaux) en raison de leur faible teneur en alcaloïdes (L. albus, luteus, angustifolius et mutabilis). De par leur forte teneur en protéines (35 à 42 %), les lupins sont de plus en plus utilisés comme additifs alimentaires dans les encas, les pâtes alimentaires, le pain, les biscuits, le café et certains plats végétariens pré-cuisinés pour stabiliser la texture et obtenir un coût comparable à celui du soja.

Le lupin est un ingrédient très polyvalent : il est généralement utilisé comme source de protéines naturelles à la place du soja et d’autres produits d’origine animale ou à base de viande dans l’alimentation humaine et animale. Capable de lier l’eau dans les aliments, le lupin peut donc remplacer l’œuf dans le pain et les produits de boulangerie, ce qui accroît la fraîcheur et la stabilité des produits en question. Dans certains aliments diététiques, la farine de lupin est également utilisée à la place de la farine de blé, de seigle ou d’orge.

Parallèlement à leur utilisation accrue, des réactions allergiques IgE-médiées ont été rapportées depuis 2000 et des réactions croisées ont été observées chez les personnes allergiques aux arachides. Les lupins pouvant provoquer des réactions allergiques graves, ils doivent figurer parmi les ingrédients des produits alimentaires. L’allergène peut être présent sous forme d’ingrédient ou suite à une contamination des produits crus et cuits.

En 2007, le lupin a été ajouté à la liste des huit allergènes majeurs déjà réglementés par la législation européenne (2007/68/CE, annexe IIIa). Selon le règlement (UE) n° 1169/2011, le lupin doit figurer sur l’étiquette des aliments.

Choisissez une technologie

Choisissez un paramètre

Start typing and press Enter to search