Les aliments font souvent l’objet d’adultérations pour des raisons économiques telles que des problèmes de coût.

L’adultération des aliments entraîne une réduction de la qualité du produit. Pour ne citer qu’un exemple, il n’est pas rare que du lait de vache, nettement moins cher, soit ajouté dans des produits laitiers de brebis ou de chèvre de haute qualité.

Caséine du lait de vache

De plus en plus populaires depuis quelques années, les fromages de chèvre et de brebis sont fabriqués en grandes quantités. L’ajout de lait de vache à ces produits est une pratique courante dans la mesure où la production de lait de chèvre et de brebis est sujette à des fluctuations saisonnières. L’ajout de lait de vache est limité à 0,5 % par le règlement européen n° 273/2008. L’adjonction d’additifs altérant la nourriture est régie juridiquement au niveau national et international et nécessite donc des examens rigoureux.

Notre gamme de produits inclut différents tests permettant de détecter la présence de lait de vache dans des produits à base de lait de brebis et de chèvre. Ils vous permettent de vous assurer que vos produits de haute qualité sont réellement exempts d’additifs adultérants. La focalisation isoélectrique pour la détection de la caséine γ est la seule méthode de référence actuellement disponible pour détecter la caséine de vache dans le fromage ou le lait de chèvre ou de brebis. Cette analyse étant compliquée et ne pouvant être effectuée que par des laboratoires bien équipés, il est également possible de recourir aux techniques ELISA pour réaliser les vérifications mentionnées précédemment. Le test RIDASCREEN® CIS (réf. R4302) peut être utilisé à cet effet.

Mélamine

Révélé en 2008, le scandale du lait chinois a suscité beaucoup d’intérêt. En Chine, le lait avait été dilué avec de l’eau pour des raisons financières. Afin de simuler une teneur élevée en protéines, de la mélamine, substance organique riche en azote, avait été ajoutée au lait dilué. Ces denrées adultérées avaient été utilisées pour fabriquer des aliments pour bébés (lait en poudre). En conséquence, des milliers d’enfants chinois ont été gravement malades, certains d’entre eux ayant même trouvé la mort. Chez les nourrissons, l’ingestion de mélamine a entraîné la formation de calculs rénaux, provoquant des dysfonctionnements pouvant aller jusqu’à l’insuffisance rénale. Des valeurs limites et des contrôles plus stricts ont été introduits afin d’éviter d’autres scandales du même genre.

Start typing and press Enter to search