Crues ou grillées, les graines de sésame (Sesamum indicum) sont utilisées comme ingrédient en pâtisserie, dans des produits comme la crème glacée, les céréales et le chocolat, ou pour fabriquer de l’huile ou de la pâte. L’étiquetage de cet ingrédient est obligatoire en Europe, au Canada et en Australie.

L’allergie au sésame est une allergie alimentaire en pleine expansion. En effet, la consommation de sésame a fortement augmenté avec la prise de conscience des bénéfices d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain. Par ailleurs, le sésame a une place de choix dans l’alimentation végétarienne. Il peut néanmoins provoquer des symptômes allergiques graves comme des chocs anaphylactiques. Pour les personnes sensibles au sésame, la seule façon efficace de se protéger est d’éviter rigoureusement tous les aliments en contenant. En Europe, au Canada et en Australie, le sésame fait partie des substances allergisantes majeures et doit donc figurer en tant qu’ingrédient sur l’étiquetage des denrées alimentaires préemballées. Pour le moment, 7 protéines de sésame différentes ont été identifiées comme allergènes (Ses i 1-7). Pour les personnes sensibles au sésame, la seule façon efficace de se protéger est d’éviter rigoureusement tous les aliments en contenant.

Le sésame peut être présent dans divers produits alimentaires tels que les produits de boulangerie, les préparations pour pâtisserie, les biscuits, le chocolat ou les desserts. Sur les sites de production, les mêmes installations sont utilisées pour produire des aliments contenant du sésame et des aliments n’en contenant pas. Le risque de contamination croisée indésirable au sésame est donc tout à fait possible. Il est donc nécessaire d’analyser les aliments.

Choisissez une technologie

Choisissez un paramètre

Start typing and press Enter to search